Les Marchés de Noël Hiver 2018

Retrouvez ci-dessus les différentes dates de mes expositions sur les marchés de Noël.

Vous aurez l’occasion de retrouver différents produits de puériculture tels que: 

  • Bavoir Mr – Mme
  • Bavoir Bandana 
  • Bavoir 1er et 2ème âge 
  • Anneaux de dentition 
  • Attaches tétine 
  • Doudous étiquettes 
  • etc…

Mais également des produits zéro déchet tels que: 

  • Lingettes lavables 
  • Éponges lavables 
  • Éponges grattantes lavables
  • Charlotte à saladier 
  • Bee’s wrap
  • etc…

Alors n’hésitez plus et venez découvrir de nombreux exposants, la douce odeur du vin chaud, les chants de Noël, de petites gourmandises à grignoter et pleins d’autres surprises! 

A très bientôt! 

Auriane 
Le Fil d’Aure

LOCALISATION

     Vair-sur-Loire (44)

     Sur Rendez-Vous

 

 

 

Contact

     06 52 56 68 00
     contact@lefildaure.fr

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Horaires

Mardi - Vendredi : 

8h00 - 12h00

 14h00 – 19h00

Samedi :

10h00 - 12h00

14h00 - 18h00

Lundi et Dimanche : Fermé

Les bébés, j’en ai vu une tripotée !

Les bébés, j’en ai vu une tripotée !

Auriane Laurent crée elle-même ses éponges en tissu.

À la naissance de sa fille, la maman d’Auriane Laurent était déjà sage-femme. À domicile. Pendant toute son enfance, la petite fille a vu défiler des femmes enceintes chez elle.

«Les bébés, j’en ai vu une tripotée», aime-t-elle à dire.

Alors, quand sa mère est partie à la retraite, l’année dernière, l’évidence a été d’installer son local, dans sa maison d’enfance, à Saint-Herblon. Non pas pour faire accoucher des femmes, cette fois, mais pour créer des accessoires pour bébés.

Si Auriane n’a peut-être pas tout à fait coupé le cordon, elle a créé son univers bien à elle: le fil d’Aure. Une marque d’objets dont le fil conducteur est le tissu bio ou Oeko-tex (garanti sans produits toxiques pour le corps et l’environnement). La créatrice de 27 ans était au quatrième salon de l’association Cap’Liberté, salle de la Charbonnière, à Ancenis, samedi : trente-trois entrepreneurs de la région y ont présenté leurs créations, fabriquées avec des produits naturels et locaux.

Auriane Laurent fabrique lingettes lavables, bavoirs, attaches tétines doudous étiquettes, anneaux de dentition… Toute la panoplie indispensable pour un nouveau-né.

Son objectif est d’intégrer le marché d’Ancenis, le samedi matin, dès que son stock sera suffisant. Et dans dix ans ? «J’aimerais avoir ma boutique, avec un atelier pour créer. »

Sarah BOUCAULT.

Des artisans locaux au salon des créateurs

Des artisans locaux au salon des créateurs

Déco, beauté, bien-être, gastronomie,… l’association Cap liberté organise, samedi 27 octobre, son cinquième salon des
créateurs et entrepreneurs à Ancenis.

L’événement

«Nous souhaitons chaque année faire découvrir aux visiteurs un salon qui nous ressemble. Un salon qui soit dynamique. Qu’on s’y sente bien et cocooné», sourient Laurence Boitault, la présidente de l’association Cap liberté, qui organise cette journée, et Claudine Rousseau, la trésorière.

Cette année, ce sont trente-quatre exposants qui vont présenter leurs réalisations, leur travail dans différents domaines:

« soit la gastronomie, la décoration, le bien-être, la lingerie, la beauté, la maison ou les vêtements, entre autres. Cette année encore, ce sont un tiers de nouveaux exposants qui seront présents. Nous avons une forte demande, mais il faut se limiter. Il faut que ce salon reste à taille humaine».

Parmi les exposants, Laurence Boitault évoque quelques pépites.

«Nous aurons Auriane Laurent, de Anetz, du Fil d’Aure, qui présentera ses créations de textiles pour enfants, entièrement fait avec des tissus d’origine naturelle. Pas très loin, on admirera aussi la Douceur de Cyr, de Cyrielle Vandenhende, d’Ancenis, qui fabrique artisanalement des bougies et des fondants avec de la cire de soja, des colorants minéraux et parfum français. Et aussi Gatsy Créations, de Séverine Moreau, des Touches, qui exposera ses coussins et couvertures ainsi que ses dominos en tissus ou ses balles montées souris pour enfants. »

Découvrir les créateurs du secteur

C’est une palette très large de créations qui sera offerte à tous. Des animations sont aussi programmées. De 11h à 11h30, un atelier culinaire sera en place.
Des 14h30, une conférence sur la numérologie est fixée, et à 15h, un défilé vêtements et bijoux régalera les visiteurs.

« Ici, on fait découvrir les marques de la vente directe et les créateurs du secteur, c’est-à-dire du Pays d’Ancenis
principalement ».

À quelques semaines de Noël, ce sera le moment de faire quelques emplettes qui sentent bon le local, de
s’arrêter sur quelques stands, discuter, écouter, se renseigner auprès de ces créateurs et entrepreneurs qui osent sortir de l’ordinaire.

Samedi 27 octobre, de 10h à 19h, espace Edouard-Landrain, à Ancenis. Entrée est gratuite. Restauration sur place.

De fil en aiguille, l’étudiante a trouvé sa voie

De fil en aiguille, l’étudiante a trouvé sa voie

De fil en aiguille, l’étudiante a trouvé sa voie

Publié le 11/01/2018

– Originaire de Saint-Herblon, la jeune femme de 26 ans a délaissé ses études de psychologie pour se focaliser sur la conception de vêtements sur mesure.

Portrait

 

Une clientèle grossissante, un métier dans lequel elle s’épanouit, une concurrence pas forcément très rude et l’avenir devant elle… Peu à peu, Auriane Laurent a su tisser des liens puis un chemin lui permettant d’être, depuis quelques mois, fabricante de vêtements sur mesure.

Mais pourtant, tout ne fut pas si simple pour la jeune femme, âgée seulement de 26 ans. Car si elle travaille pour son grand plaisir dans un domaine qui lui plaît désormais, c’est par le biais d’une reconversion professionnelle qu’elle en est arrivée là.

 Lorsqu’elle conte son parcours, un sourire évocateur de son bonheur arpente régulièrement son visage. Il y a quelques mois, l’expression n’était pas vraiment similaire.

« Je me suis lancée dans des études de psychologie en 2009, à la fac de Nantes, commence-t-elle. Après ma licence, je suis partie sur un master en deux années. D’abord les cours, puis un mémoire et des stages. »

Une formation révélatrice

 

Mais très vite, la jeune femme décroche et traverse une dépression.

« Il fallait mettre un mur entre le patient et soi. C’est devenu difficile à force, relate Auriane Laurent. Je me suis alors remise en question, à me demander ce que j’allais bien pouvoir faire. »

La native de Saint-Herblon a 23 ans lorsqu’elle s’oriente vers la Mission locale du pays d’Ancenis.

« Je me suis inscrite à une formation proposée par la Région pour les Bac +, durant cinq mois. »

Conseillée de regarder vers ses activités personnelles pour trouver des pistes éventuelles, Auriane Laurent se concentre sur la couture, pas étrangère dans sa famille.

Son outil de travail pèse plusieurs dizaines de kilos ! / Ouest-France

Elle effectue alors deux stages d’une semaine, dont l’un chez Rapid’Couture, à Ancenis.

 

 « J’ai pu observer mais aussi essayer de coudre sur une robe et une veste. »

 

 De sa formation, elle ressort avec les bagages nécessaires pour cibler une formation, cette fois dans le domaine qui l’intéresse. Le Greta de Cholet devient sa nouvelle aventure.

 

« Pendant un an, j’ai étudié pour obtenir mon diplôme de fabricante de vêtements sur mesure. »

 

Elle réalisera un nouveau stage auprès de Rapid’Couture, d’un mois.

 

Le marché d’Ancenis, pour bientôt ?

 

Au sortir de la formation, elle enchaîne les expériences en entreprise peu convaincantes.

 

« J’avais l’idée directrice de m’installer à mon compte. »

 

Elle ne s’y trompera pas. Le Fil d’Aure, sa propre entreprise, existe depuis quelques mois. Elle travaille à son domicile et retouche aussi bien qu’elle crée selon les demandes qui lui sont faites.

 

« Je me déplace chez les clients, je récupère leurs vêtements et je reviens chez moi ensuite », explique-t-elle.

 

En attendant la mise en ligne de son site internet, elle alimente une page Facebook où elle alterne les conseils pratiques et l’exposition de son travail « pour me donner la meilleure visibilité possible ». Elle réfléchit, entre autres, à tenir un stand au marché d’Ancenis.

 

Alexandre HOGUIN.

 

Auriane Laurent, page Facebook : Le Fil d’Aure.

LOCALISATION

     Vair-sur-Loire (44)

     Sur Rendez-Vous

 

 

 

Contact

     06 52 56 68 00
     contact@lefildaure.fr

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Horaires

Mardi - Vendredi : 

8h00 - 12h00

 14h00 – 19h00

Samedi :

10h00 - 12h00

14h00 - 18h00

Lundi et Dimanche : Fermé

Pour Noël, des suggestions de cadeaux « 100 %  made in pays d’Ancenis »

Pour Noël, des suggestions de cadeaux « 100 %  made in pays d’Ancenis »

Pour Noël, des suggestions de cadeaux « 100 %  made in pays d’Ancenis »

Publié le 13/12/2017 à 19:29

Au pied du sapin, à l’entrée de l’office de tourisme situé face au château ancenien, Adeline Poupard expose quelques suggestions de cadeaux « made in pays d’Ancenis ». | Ouest-France

Alexandre HOGUIN.

À l’approche des fêtes de fin d’année, il est peut-être encore temps, pour certain(e) s, de se pencher sur les cadeaux à offrir pour des amis, de la famille voire des voisins. Voici une liste, non exhaustive, de présents conçus pour et sur le territoire, à retrouver à l’office de tourisme du pays d’Ancenis.

L’idée

Cloze et Clozinette, les deux versions de jeux en bois proposées par la charpenterie Le Coz, à Riaillé. | Ouest-France

Des jeux en bois, à Riaillé

Créés par la charpenterie Le Coz, installée à Riaillé, les jeux en bois Cloze (100 pièces) et Clozinette (25 pièces) ont été conçus pour tester l’imagination de chacun. 
« On peut réaliser notamment canards, éléphants, avions et robots », confie Adeline Poupard, en charge de la boutique de l’office de tourisme intercommunal. 

 « Cela s’adresse aux enfants, surtout, mais aussi aux adultes se sentant une âme de créateur. »  La première est au prix de 35 €, la seconde à 12 €.

Des corbeilles et lingettes, à Vair-sur-Loire (Anetz)

Imaginées par la couturière à domicile Aurianne Laurent, gérante de l’entreprise Le Fil d’Aure, à Vair-sur-Loire (Anetz), les corbeilles et lingettes (lot de 5) ont été faites à la main.  

« Elle se balade de marché en marché, à Noël, pour proposer ces produits » , enchaîne Adeline Poupard.

Vendue à l’unité pour un coût de 9,50 €, la corbeille peut se compléter avec le lot de cinq lingettes (10 € le lot), pour un total de 19,50 €.

Les corbeilles et lingettes, fabriqués à la main par la couturière Aurianne Laurent, à Vair-sur-Loire (Anetz). | Ouest-France

Petites ou grandes, les bouillottes et fraichouillettes de Peggy Giraud, à Loireauxence (La Chapelle-Saint-Sauveur), sont aussi disponibles au format tour de cou. | Ouest-France

Des bouillottes et fraichouillettes, à Loireauxence (La Chapelle-Saint-Sauveur)

En alternance entre chaud et froid, Peggy Giraud et sa société Bouillotte & Fraichouillette, située à Loireauxence (La Chapelle-Saint-Sauveur), propose différents modèles de bouillottes et fraichouillettes, pour tout public.  

« Deux options pour cela : soit à réchauffer au micro-ondes, soit à placer au congélateur » , glisse Adeline Poupard.

Petite particularité : elles existent aussi au format tour de cou, un peu plus cher car nécessitant plus de travail à effectuer sur la partie finition. L’office de tourisme du pays d’Ancenis propose trois modèles : grand (16 €), petit (10 €) ou tour de cou (29 €).

L’Ouvrage  Les Ignorants , par Étienne Davodeau

Écrit par l’auteur Étienne Davodeau, originaire du pays des Mauges,  Les Ignorants  est une œuvre relatant la rencontre entre un vigneron et un écrivain et leur conversation croisée.  

« J’apprécie beaucoup la façon avec laquelle il rédige ses livres. La spécificité, c’est que ses romans sont réalisés en bandes dessinées » , indique Adeline Poupard.

Ce qui permet, notamment, de lire plus aisément les quelque 268 pages de l’ouvrage, au prix de 24 € à l’office de tourisme.

S’il n’est pas originaire du pays d’Ancenis, mais des Mauges, l’écrivain Étienne Davodeau a conquis l’office de tourisme intercommunal par son style de rédaction. | Ouest-France

Les savons biologiques de Marie Lépinay, conçus puis fabriqués à partir d’une méthode artisanale, sont proposés en plusieurs versions, selon leur senteur. | Ouest-France

Une gamme de savons, à Oudon

Inventée et créée par Marie Lépinay, gérante de l’entreprise Hâvre des Sens, à Oudon, la gamme de savons biologiques, conçus à base d’une méthode artisanale, comporte de multiples parfums. 

 « Camomille/miel, citron/menthe, orange/cannelle… Chacun peut y trouver son compte ! » , lâche Adeline Poupard.

LOCALISATION

     Vair-sur-Loire (44)

     Sur Rendez-Vous

 

 

 

Contact

     06 52 56 68 00
     contact@lefildaure.fr

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Horaires

Mardi - Vendredi : 

8h00 - 12h00

 14h00 – 19h00

Samedi :

10h00 - 12h00

14h00 - 18h00

Lundi et Dimanche : Fermé